Endurance, force et prévention des blessures musculaire.

Les yogas plus relaxants, comme le yin ou le hatha, vont agir de leur côté sur la souplesse du corps et le relâchement des muscles. On travaille ici sur les fascias (des membranes de tissu conjonctif présent dans l'ensemble du corps humain) : le (la) sportif(ve) se prémunit des blessures.

La partie méditative du yoga agit sur le mental. En se concentrant sur la visualisation, on est davantage conscient de son corps, on y est plus connecté. On connaît son rythme. Dans la pratique, cela nous permet de tenir un effort plus longtemps.

Les pranayama, exercices de respiration, permettent de soigner le souffle, essentiel à tout sport d'endurance.

 

Atelier de 2h - 30€
(Petit groupe)